Dre Natacha Lauzon

Éliane Payette

Céline Larivière

Matthieu Dubreucq

Entraîneur

Mélanie Clermont

Assistante chiropratique

CHIR     PRATIQUE

solutions santé

O

Centre

3544 Boul Des Entreprises, suite 102
Terrebonne, Québec, J6X 4J8


 

Téléphone:   (450) 417-7117

Télécopieur: (450) 417-7118

 info@chirosolutionssante.com

© Droits d'auteur 2017 Chiro Solutions Santé. Tous droits réservés.

 

FR | EN

Blogue

Idées pour adapter un défi sans sucre pour soi

January 15, 2020

 

 

Voilà, cette année, je me suis finalement décidée à joindre le groupe de mon gym Crossfit pour relever le défi de 30 jours sans manger de sucre raffiné (allez voir sur le blogue de www.crossfitlaval.ca si vous voulez voir comment ils procèdent).  Juste pour m'observer et me faire du bien.  Si le cœur vous en dit, et pour toutes les raisons qu'on connaît, voici mes idées d'alternatives pour ajuster ce défi à votre réalité.  (Nous avons tous des contraintes intérieures et extérieures différentes.  Pour certains, il est plus facile d'y aller "cold turkey" -on coupe tout, d'un coup- pour d'autres, un essai graduel en commençant soit par ce qui est le plus facile, soit par ce qui est le plus difficile est plus réaliste.)

 

1- Simplement prendre un mois pour observer et noter, sans juger ce qu'on consomme vraiment: desserts, boissons gazeuses, jus, collations, alcools, sauces additionnés de sucre.  Parfois, juste de prendre conscience nous fait sentir qu'on en a moins besoin qu'on pense.

 

2- Prendre un mois pour augmenter sa "littératie nutritionnelle":  comprendre ce que sont les protéines, lipides (gras) et glucides (sucres et fibres).

 

3- Éliminer une partie des aliments auxquels vous êtes habitués; par exemple, couper complètement les boissons gazeuses, mais garder les biscuits (ou vice versa) ou encore, couper les aliments au goût sucré mais se laisser les sauces à spaghetti, vinaigrettes et compagnie.

 

4- Changer graduellement les aliments sucrés auxquels on est habitué pour d'autres qui sont un peu meilleurs pour la santé.  Par exemple, au lieu de la tarte au sucre, une barre tendre.  Au lieu de la barre tendre de l'industrie, un carré aux céréales et fruits maison.  Au lieu du carré, un fruit entier, etc.  Même chose pour les boissons.  On peut se créer des listes de rouge (à éviter), jaunes (avec modération), verts (illimités).  Pour les becs sucrés qui sentent qu'ils devraient rester sous leur lit pour éviter de tomber dans le dessert, voici un de mes sites préférés pour se faire soi-même nos petites gâteries ( souvent rapides à faire, avec peu d'ingrédients qui sont aussi sains et tellement savoureux): https://thebigmansworld.com/

 

5- S'assurer de se procurer les nutriments qui amènent satisfaction et satiété.  J'aime bien le concept des "Fab Four" (les 4 merveilleux) de Kelly LeVeque, auteur des livres "Body Love" (qu'on peut aussi entendre sur des podcasts forts intéressants).  À chaque repas, s'assurer d'avoir des portions adéquates de protéines, fibres, bons gras et de légumes verts.  Aussi, l'outil de Precision Nutrition pour estimer facilement nos besoins nutritionnels visuellement (plutôt que de compter des calorie) est génial pour ne rien manquer aux repas et diminuer ses envies urgentes de sucres: https://www.precisionnutrition.com/nutrition-calculator

 

6-  Se donner la possibilité de goûter à de plus en plus d'aliments sans additifs, faits maison pour "développer ses papilles".  Les produits de l'industrie seraient souvent faits pour être "hyperpalatables", donc, en gros, concoctés pour stimuler nos circuits neuronaux de récompense et faire taire ceux de la satiété.

 

 

 

Vous pouvez me suivre sur Facebook pour en savoir plus: Dre Natacha Lauzon, chiropraticienne.  À votre santé!

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

À voir également

Accès aux soins pour étudiants!

December 8, 2017

1/7
Please reload

Archive
Please reload